montage photo distillation

Réponses sur les hydrolats

On pourrait croire que les hydrolats (ou parfois eaux florales) et les huiles essentielles sont identiques, mais il n’en est rien. Certes les deux soient bénéfiques, ils ont chacune des propriétés uniques qui les rendent appropriés pour différentes choses.
Qu’est-ce qu’un Hydrolat ?

Les hydrolats, parfois appelés “eaux florales” ou “eaux aromatiques”, sont des co-produits de la distillation à la vapeur d’eau.
Lorsque la vapeur utilisée lors de la distillation refroidit, et qu’elle redevient sous forme liquide (voir notre section « Le process »), l’huile essentielle se sépare de celle-ci et flotte à la surface.
L’huile est alors extraite de la surface de l’eau et l’eau “résiduelle” est ce que l’on appelle “l’hydrolat”.
Il est également important de noter que les hydrolats sont différent du simple mélange d’une huile essentielle dans l’eau. Il y a des composés uniques dans les hydrolats qui ne peuvent pas être imités en essayant d’ajouter de l’huile essentielle pure dans l’eau.

En quoi l’hydrolat est différent d’une huile essentielle ?

Bien que les hydrolats aient beaucoup des mêmes composants bénéfiques que les huiles essentielles, ils sont beaucoup moins concentrés (0.05 à 0.1%). Cela peut être utile pour toute personne qui s’inquiète de la sécurité des huiles essentielles ou qui trouve que les huiles essentielles sont trop fortes.
Mais la réalité est plus subtile : il s’agit que la capacité de l’eau à « emprisonner » les molécules qui sont en harmonie avec elle. On appelle ces molécules « hydrosolubles ».
Il en résulte alors une eau contenant une quantité incroyable de molécules hydrosolubles (souvent plusieurs dizaines de familles moléculaires différentes).

Quels sont les avantages des hydrolats ?

L’un des principaux avantages des hydrolats est qu’ils sont plus sûrs que les huiles essentielles. Cela ne veut pas dire que les huiles essentielles sont dangereuses, mais beaucoup ne conviennent pas aux animaux domestiques, aux jeunes enfants et aux femmes enceintes.

Autre aspect non négligeable, il est facile à consommer et à diluer.

Quels sont les inconvénients des hydrolats ?

En fait, il n’y en a pas vraiment.
Même s’ils sont moins concentrés que les huiles essentielles (0.05 à 0.1%), ils permettent de couvrir un très large éventail d’actions bénéfiques pour la santé.
Il faudra néanmoins veiller à les conserver dans les meilleurs conditions : au frais et à l’abri de la lumière car l’hydrolat, comme tous les aliments traditionnels, est sensible au développement des bactéries et des champignons.

Pourquoi l’hydrolat est il boudé par les industries ?

Il se trouve que lors de l’extraction de l’huile essentielle, de grandes quantités d’eau sont nécessaires. Cette eau est utilisée dans des volumes tels qu’il est impossible de tout valoriser. Et puis la qualité finale de cet eau aromatique, ou hydrolat, dépend très directement de tout le process de production.

Sa qualité est donc variable selon les années, les territoires et les producteur·rice·s. Ce qui rend son utilisation peu pratique et pas rentable pour les grands groupes, seuls aptes à traiter des volumes importants.

Que deviennent la plupart des hydrolats ?

Plusieurs secteurs de la commercialisation sont concernés dont principalement le secteur cosmétique. Très peu d’hydrolats sont commercialisés à des fins alimentaires car leur qualité initiale est généralement mauvaise : plantes de qualité moyenne, distillation peu soignée, stockage dans de mauvaises conditions …
Mais la plus grande difficulté reste la conservation des hydrolats.
En effet, il s’agit d’un produit sensible au développement des bactéries et des champignons. C’est pour cette raison que les hydrolats utilisés en cosmétique contiennent de nombreux conservateurs.

Et les hydrolats dans l’alimentaire ?

Pour utiliser un hydrolat comme produit alimentaire, il est nécessaire qu’il soit issu de la distillation d’une plante comestible. Et fort heureusement, il en existe de très nombreuses.

Comment se passer de conservateurs pour un hydrolat propre à la consommation ?

Nous avons ainsi développé un protocole très précis qui permette d’obtenir des hydrolats de grandes qualités, et d’être conservés sans ajout de produits supplémentaires.

Chaque étape est primordiale. Et c’est pour cette raison que notre valeur ajoutée se situe là ou les grands groupes industriels ne peuvent pas s’aventurer : NOUS SOMMES PRODUCTEURS.

Oui, nous connaissons nos plantes, leurs problématiques propres, le terroir sur lequel elles doivent pousser. Nous analysons systématiquement les erreurs et les succès rencontrés afin d’établir des protocoles de production et de transformation qui soit reproductibles et respectueux de l’environnement et des êtres vivants.

Le D de Dizane

Rejoignez-nous :